Nous sommes attristés par la perte de l' extraordinaire chanteur qu' était AL JARREAU - Il nous quitte juste un mois avant  ses soixante-dix sept ans ... Son style très personnel l' avait porté au pinacle des chanteurs dits de "jazz" même si apparemment certains prétendus "puristes" ne voyaient en lui qu' un chanteur de variétés... Jalousie fréquente de musiciens frustrés vis  à vis de "collègues" plus talentueux ou simplement plus chanceux qu' eux-mêmes sans doute.

Il y a une vingtaine d'années, j' avais eu l 'occasion d'assister à un concert à la Villette et j'en garde un merveilleux souvenir...Surdoué vocal, véritable caméléon musical capable de revisiter n'importe quel type de chanson pour en faire un thème très personnel, il avait terminé le concert au milieu du public, dans les gradins, après avoir sauté avec l' agilité d'un sportif, pieds nus, les ultimes barrières qui le séparaient de nous et nous faisant chanter/répéter après lui , en musique sur le thème : "Duke Ellington (ou "Armstrong" ou "Ray Charles") is my brother"...Il nous tendait le micro pour qu'on répète tous ensemble la séquence, puis il s' approchait d'un spectateur : "what' s your name ?"... le gars : "Jacques" (ou "Robert"...) et lui : "Jacques is my brother..." et tout le monde de reprendre la phrase...Bref , l' "entertainer" magnifique quoi...

Voilà le souvenir qu'il m' a laissé... Et je n'ai jamais tourné le bouton de ma radio quand on passait une chanson de lui, tant il nous apportait de fraîcheur et de joie...

R.I.P "brother Al"... ça va swinguer chez les anges maintenant !

Richard