Hier soir,excellente émission sur Brel (fr3)-

Parcours artistique et humain exceptionnel -
La présence scénique d' un Johnny Hallyday, la poésie réaliste et desespérée d'un Jim Morrisson, une écriture magnifique, un talent d 'acteur incontestable, une fin de vie loin du "bling-bling", au service des autres...
Irremplaçable, mais inspirateur de bien d 'autres (Lama par ex. mais pas que !) - Il aurait pu finir en plein ciel comme Saint-Ex, mais il nous a quittés comme un homme "bien ordinaire" dirait Charlebois !

Depuis le firmament, aux commandes de son "Cessna", le grand Jacques /"l' Abbé Brel" continue à inspirer ses "successeurs" -

Nous avons la chance d' avoir celui qui fait revivre Brel sur scène : Bernard Bruel, et pour les Anglophones, les versions américaines de ses chansons, dues à Mort Schumann, parolier mythique de Presley entre autres, qui par amour de notre langue, de notre art de vivre, vint s'installer en France dans les années 70 (pour la petite histoire je lui vendis sa première guitare française (lutherie de Mirecourt) , ainsi qu' à un des grands interprètes "Breliens", Scott Engel (ex-chanteur des "Walker Brothers" !)