FUGAIN BORDEAUX 2018

FUGAIN OLYMPIA ANNEES 70

Bonjour !
Hier , flash-back de quarante ans... Un beau cadeau familial que ces deux billets pour le concert de Fugain (sans Pluribus hélas, mais avec une excellent équipe -De toutes façons l' exiguïté de la scène du "FEMINA" (où j' ai pu voir LeForestier, James Taylor entre autres) ne permet pas la performance d'une troupe "remuante" comme le furent "Le Big Bazar" et "Pluribus" maintenant...
Qu' importe...Michel est resté aussi dynamique, sympathique et "remuant" qu' à l' époque où j' eus la chance d'être invité par son guitariste Paul Farges , à l' Olympia, il y a bien quarante ans...
A l 'époque j' avais pris des photos -diapositives- avec mon petit "Olympus-Pen EE" une petite merveille qui "travaillait" en demi-format (18 X 24) ce qui doublait la capacité des pellicules... Aujourd'hui "on" nous interdit les photos mais hier soir, tout le monde filmait et photographiait snas que cela dérange quiconque et surtout pas l' artiste, très disponible, se rapprochant à deux mètres des premiers rangs, dialoguant avec son public conquis d' avance (âge moyen, j' estime 50 ans...) Michel se "tien"t vraiment très bien pour ... 76 ans dans trois mois...Très bien soutenu vocalement et scèniquement par sa charmante épouse, deux claviers très inventifs, un guitariste prolifique, batteur et bassiste "carrés", tous très jeunes -ils pourraient être ses propres enfants - , il a revisité en nous commentant chaque "hit" se plus fameuses chansons, rendu hommage à ses auteurs (Delanoë, Vidalin, Lemesle entre autres) et gratifiés de plusieurs rappels fort festifs, abordant avec gravité des sujets "délicats" comme le terrorisme, le "fascisme", la Commune de Paris, mais sachant détendre l' atmosphère d'une pirouette plaisante (il n' hésite pas à citer nommément le Président actuel et de faire allusion  à son prédécesser : "parmi les hommes de pouvoir, même l' un s 'est acheté un scooter pour mieux plaire... -sous-entendu aux femmes, car il parlait de la séduction par l' argent, le pouvoir etc... -Philosophe  Fugain ? oui, un peu, et surtout brillant observateur de nos sociétés... 
Musicalement et scéniquement, c'est un sans-faute, très chaleureux et naturel (pour l' avant-dernière chanson, entièrement composée et écrite par lui) il se reprend à deux fois après un "pain vocal" mais ça passe tout seul, avec le sourire et les applaudissements d'un public bon enfant et conquis d' avance...
Un magnifique moment où l' on redécouvre un grand de la chanson française, sincère et talentueux... On le revoit pour ses 80 ans ? -De toutes façons, on se suit d'assez près tous les deux!
Je n'ai pris qu'une seule photo, complètement ratée d' ailleurs, mais je la publie avec une prise en 74 ou 75 !