Bonjour amis musiciens, et lecteurs, lectrices...

Nous l' avons apris hier , brutalement, avec une immense tristesse.. . Didier Lockwood, l' emblématique "Prince Magicien" du violon et de la musique, a suivi l' envolée de son archet dans une de ces phrases musicales qui nous transportaient jusqu'aux étoiles, et c' est depuis là-haut désormais qu'il continueraà nous faire planer, rêver, aimer aussi...
Dur, le choc quand même... Tous ses amis, copains, compagnons, enfants, compagnes, son frère Francis, les anciens de Magma, les frères de scène français, américains ( j' en cite deux/trois connus de moi : Charlier, Sourisse, Séva, Ecay, Stern, Malach...) et bien d'autres, tous sont tristes, malheureux, orphelins même !
Issu d'une famille musicienne (par ex. son oncle professeur de clarinette à Tours...) nous connaissons son parcours... A dix-sept ans il est propulsé au firmament avec MAGMA,  il brille tellement que son "concurrent" éventuel -Jean-Luc Ponty- va choisir les U.S.A. pour y faire une belle carrière (Zappa, Mahavishnu etc...)
Perso, je le découvre surtout en 77 à Nice je crois donnant la réplique à Grapelly... Plus tard, -années 90 - je le rencontrerai grâce à Eric Séva et ilviendra faire réparer un saxophone dans mon magasin "QUINTETTE MUSIQUE" - Il jouait AUSSI du saxophone...
J 'assisterai à plusieurs spectacles et je suivrai son évolution à maintes occasions, sa "fusion" avec la msuique et la danse Indienne, son spectacle avec des jeunes au Studio" de l' Opéra-Bastille, des concerts au "SUNSET" etc...

A sa famille, à  son frère Francis, à la grande fraternité des musiciens,  mes sincères condoléances...

Richard Scotto