Bonsoir aux rares lecteurs qui verront ce message avant le début de l' année...
Aujourd' hui,  je n'avais aucun projet d'écriture, mais j' ai eu soudain envie de vous dire quelques mots... En fait, j 'ai un pressentiment indéfinissable à l' approche de cette année, parce qu'elle contient ce nombre "17" qui , avec son contraire "71" m' a souvent interpellé et intrigué... Cette année, j' aurai -si tout va bien- 71 ans en septembre... D 'un côté je m'en rejouis d'avance parce qu'à partir d elà, je ne vais compter mes année qu'en "inverse" donc je m' attribuerai 17 ans, puis 27 etc... Une vraie cure de rajeunissement...
Mais quand je vois l' énergie et je dirai presque la fraîcheur -oui, malgré leurs rides et leurs calvities soigneusement dissimulées, que les Septuagénaires du Rock (comprenez bien les R.S. -non pas mes initiatales, les "Stones" évidemment !) déplient en face du demi-million de Cubains venus communier avec eux lors de leur fabuleux concert à La Havane, je ne redoute pas cette avancée dans l'âge... Non, ce qui m'intrigue c'est ces coincidences survenues dans ma vie avec ces deux nombres, "17" et son alter-ego "71"... Deux nombres "premiers" totalement indivisibles...
Mon père naît en ...17... Ma mère,elle,  naît un 17 Octobre et décède le 17 Août 71 (En plus Papa naît un 23 Septembre, maman en 1923... Encore deux nombres premiers indivisibles...)
Cette même année 71 où je perds ma mère -48 ans- j'ai mon premier fils...
Quelques années après je déménage et ma nouvelle adresse est un...71 (rue Bobillot) ! Puis je cherche un local commercial et je vais le trouver au 71 (Bld Beaumarchais) !
Je ne compte plus les coincidences où ces deux chiffres "1" et "7" se bouculent dans ma vie !
Mais revenons aux Rolling Stones, groupe que je n'ai plus aimé après la mort de Brian Jones, mais tout de même ! Quelle vitalité, quel enthousiasme, ce dont de soulever les foules avec quelques riffs simplistes mais inoubliables ( Satisfaction, Jumping Jack) - Leur show retransmis hier soir sur ARTE était -malgré leurs rides!- d'une fraîcheur enthousiasmante, avec  l' indestructible Mick en Empereur / Monsieur Loyal du rock au nom de tous les siens, et de voir les mines réjouies, extatiques, du peuple Cubain , si reconnaissants à ce groupe Britannique de leur apporter cette musique américaine dont on les a privés si longtemps, eux qui nous ont tant donné avec leurs superbes rumbas, boléros et autres "son", recevaient en retour l' hommage qu' ils méritent ! Et pour cela, bravo les "Pierres Roulantes", vous avez été de vrais "Angelitos Blancos" messagers de joie et de fraternité inter-peuples... Ainsi vous avez embellie ma fin d'année et je me sens d'avance en super-forme pour attaquer "mon année dix-sept" ... Et en parodiant Sinatra, je dirai " In twenty-seventeen, it was a very good year..." 
Je ne sais pas si vous avez vu le film sur les Doors une heure après, mais, malgré la grande admiration que j'ai pour "Jim", comme c'était déprimant ! - Je vais me repasser un coup des "Stones" encore une fois ! 
Je n'ai plus qu'à vous souhaiter une belle année, cette dix-septième du siècle !
Amicalement

Richard