Music Love Supreme

12 février 2017

AL JARREAU ... UN MAÎTRE DU JAZZ VOCAL NOUS A QUITTE

Nous sommes attristés par la perte de l' extraordinaire chanteur qu' était AL JARREAU - Il nous quitte juste un mois avant  ses soixante-dix sept ans ... Son style très personnel l' avait porté au pinacle des chanteurs dits de "jazz" même si apparemment certains prétendus "puristes" ne voyaient en lui qu' un chanteur de variétés... Jalousie fréquente de musiciens frustrés vis  à vis de "collègues" plus talentueux ou simplement plus chanceux qu' eux-mêmes sans doute.

Il y a une vingtaine d'années, j' avais eu l 'occasion d'assister à un concert à la Villette et j'en garde un merveilleux souvenir...Surdoué vocal, véritable caméléon musical capable de revisiter n'importe quel type de chanson pour en faire un thème très personnel, il avait terminé le concert au milieu du public, dans les gradins, après avoir sauté avec l' agilité d'un sportif, pieds nus, les ultimes barrières qui le séparaient de nous et nous faisant chanter/répéter après lui , en musique sur le thème : "Duke Ellington (ou "Armstrong" ou "Ray Charles") is my brother"...Il nous tendait le micro pour qu'on répète tous ensemble la séquence, puis il s' approchait d'un spectateur : "what' s your name ?"... le gars : "Jacques" (ou "Robert"...) et lui : "Jacques is my brother..." et tout le monde de reprendre la phrase...Bref , l' "entertainer" magnifique quoi...

Voilà le souvenir qu'il m' a laissé... Et je n'ai jamais tourné le bouton de ma radio quand on passait une chanson de lui, tant il nous apportait de fraîcheur et de joie...

R.I.P "brother Al"... ça va swinguer chez les anges maintenant !

Richard

 

Posté par Richard SCOTTO à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 janvier 2017

CONCERT " BODY AND BLUES" Eric Séva and friends ou "l' ENVOL VERS LES RACINES" !

Bonjour... Soleil radieux sur Bordeaux ce matin... Lendemain de fête, c'est sûr ( au Brésil il disent "mañha de Carnaval" je crois...)

Oui, c 'était bien la fête hier soir au "Rocher de Palmer" où pendant une heure et demie, le saxophoniste et ses amis ( Christophe CRAVERO : piano, claviers et violon-alto, Manu GALVIN  : guitares , Stéphane HUCHARD : batterie, Christophe WALLEMME  : contrebasse et guitare-basse et le chanteur-harmoniciste-banjoïste Harrison KENNEDY ) ont littéralement ébloui un public très varié puisque constitué aussi par des enfants des écoles de musique de la communauté de Cenon (ville jouxtant Bordeaux), des mélomanes avertis (ou pas) dont une partie d 'amis personnels que j' avais conviés qui ont été absolument enchantés en découvrant l'univers musical du compositeur-saxophoniste, l' éblouissante interprétation de tous les instrumentistes et les interventions vocales de l' extraordinaire Harrison KENNEDY -légende de la Tamla-Motown, célèbre firme qui lança Stevie Wonder, Marvin Gaye etc...
Eric en composant ces musiques a souhaité un retour aux racines mêmes de cette musique qui a donné le jazz, la soul-music, le rythm'n'blues, le rock, la pop, le funk, voire certaines formes de rap sans doute... Ces racines s 'appellent tout simplement le BLUES, un genre musical inventé par les Noirs d' Amérique du Nord, esclaves ou leurs descendants, et conjugué sous différentes formes qui ont produit des génies musicaux comme Duke Ellington, Miles Davis, Ray Charles ou Stevie Wonder, et d'innombrables créateurs et interprètes inspirés par ces accords souvent simples et mélancoliques, mais pas que, puisqu' en s'enrichissant au fur et à mesure de l' évolution de la transmission des oeuvres et des styles par la radio, les disques, la télévision et naturellement les concerts publics (on dit "live" pour faire branché) -ces derniers étant la meilleure façon d'aborder et d'apprécier cette musique aux contours si vastes- cette musique "primitive et rurale" a évolué en intégrant les avancements des compositeurs contemporains européens, puis américains, les gammes orientales, indiennes, africaines et leurs rythmes séculaires, et le BLUES est ainsi devenu un terme générique auquel tout musicien contemporain fera généralement allusion ou hommage dans son art... Pour mémoire citons quelques exemples de musiciens populaires qui ont "bu à la source du blues" : Louis Armstrong, Sydney Béchet, John Coltrane, Count Basie, Ella Fitzgerald, Bessie Smith, Nat King Cole, James Brown, Elvis Presley, John Mayall, Eric Clapton, Jimi Hendrix, et même...mais oui "notre" Johnny national (souvenez-vous "toute la musique que j'aime elle vient du BLUES !), mais aussi Nougaro, Jonas,et, naturellement, Eric Séva, initié tout enfant par son père, musicien réputé originaire de Seine et Marne, à l' origine de la vocation de son fils aîné et de son frère cadet Stéphane , chanteur et joueur de "wash-board" l' instrument typique de percussion de la Nouvelle-Orléans , construit à partir d'une planche à laver métallique !
Ainsi ce retour aux sources, entourés de musiciens spécialistes de ces musiques ( Manu Galvin est -entre autres- le guitariste fétiche de l' harmoniciste Jean-Jacques Milteau, les autres musiciens ont de longues carrières d' accompagnateurs de "stars" diverses et des participations à nombre de formations du trio jazz au big band, tous sont rompus à l' exercice de ces musiques qui nous vont droit au coeur, au corps et à l' âme, sans besoin d'une initiation particulière)... Eric , qui a débuté encore presqu'enfant sur les scènes des bals, avant de passer par l' Ecole Normale de Musique où il appris à dompter les arabesques de Jacques Ibert ou de Glazounov, pour intégrer diverses phalanges accompagnant soit des shows télévisés, soit des artistes aussi divers que Michel Sardou (!), Chris Rea (magnifique bluesman britannique), puis en devenant soliste à l' Orchestre National de Jazz, a continué à enregistrer des albums auprès d 'excellents musiciens comme Bernard Paganotti (ex-membre de "Magma",  longtemps compagnon de route et de scène de Francis Cabrel) et un grand nombre d'autres, a présenté ses propres oeuvres il y a environ une douzaine d'années - Trois albums , très originaux à chaque fois , ont connu un franc succès - Puis il a rejoint il y a deux ans la troupe de la chanteuse "ZAZ" faisant ainsi une tournée européenne puis mondiale qui lui a permis de revisiter des pays où il s'était déjà produit comme Argentine, Brésil, Chili, U.S.A. etc... On peut le voir filmé dans le métro avec la joyeuse troupe pour le clip de "PARIS SERA TOUJOURS PARIS https://www.youtube.com/watch?v=tmiI98EG1Fo

L ' artiste qui a choisi le Lot-et-Garonne pour y vivre en famille et composer ses musiques en toute quiétude, continue, entre deux créations, à se produire en comapgnie de ses fidèles amis comme Kahil Chahine, guitariste compositeur de musiques de film à succès, qui s 'est produit il y a deux ans au festival "Jazz et Garonne" dont Eric est le directeur artistique. Vous trouverez de nombreuses informations sur ses activités sur sa page FaceBook et son site www.ericseva.com

ci-après, une photo d 'Eric et moi dans ma boutique "QUINTETTE MUSIQUE II" en compagnie d'un ami et de son fils...

Numérisation_20170114 (2)

Posté par Richard SCOTTO à 12:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2017

MICHAËL BRECKER... DIX ANS DEJA...

Bonjour -et à nouveau : Bonne Année ! (on ne le dira jamais assez tant on l'espèrerait...)  Il y a dix ans, exactement, je recevais une bien triste nouvelle, communiquée par DAVID LIEBMAN au "réparateur-facteur-luthier" HERVE MARTIN, qu'il chargeait d'avertir la "communauté des amis du jazz" et en particulier les proches de Michael Brecker, qui venait de rendre son dernier souffle après une lutte courageuse contre une terrible maladie... Il était presque 23 heures et je fus très meurtri... Entre 1994 et 2004 un lien profond s'était créé entre nous deux et par extension avec de nombreux amis qui fréquentaient mon magasin "presque mythique" QUINTETTE MUSIQUE... Parmi eux, notamment, mon ami incontournable ERIC SEVA qui va se produire ce soir au "ROCHER DE PALMER" à CENON (jouxtant Bordeaux), après une résidence d'une semaine, et avant d'enregistrer son nouvel album dans le studio (je crois) d' Astaffort (vous avez deviné à qui ce studio appartient ? ) -  Grand admirateur de l' immense "Mike", je présume qu' Eric lui rendra hommage ce soir... Nous serons plusieurs amis venus l' écouter, et bien entendu je n'ai fait que penser à notre regretté Michaël ces derniers jours...
D 'autant qu'en fouillant dans mes archives j' ai retrouvé quelques mails qu'il m' avait envoyés, toujours amicaux... Un jour peut-être vais-je les scanner comme la photo ci-après que m' avait offert un très grand photographe New-Yorkais , ARTHUR ELGORT, ancien client lui aussi, grand amateur de Jazz (voir ses photos parues dans "VOGUE" vers 1995 je crois...)

Numérisation_20170113 (2)

Posté par Richard SCOTTO à 14:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2017

LE GRAND PRÊTRE N ' EST PLUS...

Bonjour, amis lecteurs... Nous apprenons le décès d'un des plus grands chefs d 'orchestre du XXe siècle, le charismatique GEORGES PRÊTRE, qui connut la gloire et les honneurs dans l' exil vers des pays plus ouverts à notre propre culture que nous-mêmes parfois ! De retour en France il fut enfin reconnu et dirigea de superbes orchestres comme celui de l' Opéra de Paris (entre-temps il avait dirigé notamment à Vienne et bien d'autres capitales) Lorsque j'étais encore en activité, j 'entendais dire le plus grand bien de lui notamment par des clarinettistes de l' Opéra de Paris - Certes moins adulé que Karajan, il était en tous cas l' égal des Giulini et autres confrères eux-mêmes disparus pour nombre d'entre eux... La presse salue cet artiste comme l'un des derniers géants, qui avec Pierre Boulez entre autres -et malgré toutes leurs différences- on porté haut le flambeau de "l' Ecole Française" dans le monde entier ! Rendons-lui hommage avec cet extrait du "Boléro", l' oeuvre musicale française la plus jouée au monde !

https://www.youtube.com/watch?v=V9SFKV_hzZk


Le maître dirige ici l' orchestre de la R.A.I. - Radio Nationale Italienne - avec toute sa ferveur et sa sensibilité, attentif au moindre détail... Observez-le ainsi que les solistes , le clarinettiste avec son bec en cristal -typique des Italiens -, son collègue à la "petite" clarinette (en mib), le cor Anglais, le basson, les saxophones, d'abord le ténor- un "Selmer MK VI" pour les connaisseurs-, puis le sopranino, repris dans le grave par le soprano, la trompette, les piccolos soutenus par les flûtes, et le son qui enfle... Je pense que le final aura inspiré les Beatles pour le final de "A DAY IN THE LIFE" !
Reposez en paix cher Georges Prêtre, vous retrouvez la divine Callas dont vous fûtes l' accompagnateur attitré, et tous vos compagnons de scène, vous nous laissez un héritage merveilleux !

Posté par Richard SCOTTO à 16:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 décembre 2016

DANS QUELQUES HEURES...2017... Merci aux Rolling Stones !

Bonsoir aux rares lecteurs qui verront ce message avant le début de l' année...
Aujourd' hui,  je n'avais aucun projet d'écriture, mais j' ai eu soudain envie de vous dire quelques mots... En fait, j 'ai un pressentiment indéfinissable à l' approche de cette année, parce qu'elle contient ce nombre "17" qui , avec son contraire "71" m' a souvent interpellé et intrigué... Cette année, j' aurai -si tout va bien- 71 ans en septembre... D 'un côté je m'en rejouis d'avance parce qu'à partir d elà, je ne vais compter mes année qu'en "inverse" donc je m' attribuerai 17 ans, puis 27 etc... Une vraie cure de rajeunissement...
Mais quand je vois l' énergie et je dirai presque la fraîcheur -oui, malgré leurs rides et leurs calvities soigneusement dissimulées, que les Septuagénaires du Rock (comprenez bien les R.S. -non pas mes initiatales, les "Stones" évidemment !) déplient en face du demi-million de Cubains venus communier avec eux lors de leur fabuleux concert à La Havane, je ne redoute pas cette avancée dans l'âge... Non, ce qui m'intrigue c'est ces coincidences survenues dans ma vie avec ces deux nombres, "17" et son alter-ego "71"... Deux nombres "premiers" totalement indivisibles...
Mon père naît en ...17... Ma mère,elle,  naît un 17 Octobre et décède le 17 Août 71 (En plus Papa naît un 23 Septembre, maman en 1923... Encore deux nombres premiers indivisibles...)
Cette même année 71 où je perds ma mère -48 ans- j'ai mon premier fils...
Quelques années après je déménage et ma nouvelle adresse est un...71 (rue Bobillot) ! Puis je cherche un local commercial et je vais le trouver au 71 (Bld Beaumarchais) !
Je ne compte plus les coincidences où ces deux chiffres "1" et "7" se bouculent dans ma vie !
Mais revenons aux Rolling Stones, groupe que je n'ai plus aimé après la mort de Brian Jones, mais tout de même ! Quelle vitalité, quel enthousiasme, ce dont de soulever les foules avec quelques riffs simplistes mais inoubliables ( Satisfaction, Jumping Jack) - Leur show retransmis hier soir sur ARTE était -malgré leurs rides!- d'une fraîcheur enthousiasmante, avec  l' indestructible Mick en Empereur / Monsieur Loyal du rock au nom de tous les siens, et de voir les mines réjouies, extatiques, du peuple Cubain , si reconnaissants à ce groupe Britannique de leur apporter cette musique américaine dont on les a privés si longtemps, eux qui nous ont tant donné avec leurs superbes rumbas, boléros et autres "son", recevaient en retour l' hommage qu' ils méritent ! Et pour cela, bravo les "Pierres Roulantes", vous avez été de vrais "Angelitos Blancos" messagers de joie et de fraternité inter-peuples... Ainsi vous avez embellie ma fin d'année et je me sens d'avance en super-forme pour attaquer "mon année dix-sept" ... Et en parodiant Sinatra, je dirai " In twenty-seventeen, it was a very good year..." 
Je ne sais pas si vous avez vu le film sur les Doors une heure après, mais, malgré la grande admiration que j'ai pour "Jim", comme c'était déprimant ! - Je vais me repasser un coup des "Stones" encore une fois ! 
Je n'ai plus qu'à vous souhaiter une belle année, cette dix-septième du siècle !
Amicalement

Richard

Posté par Richard SCOTTO à 16:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 décembre 2016

NOËL MALGRE TOUT !

Bonjour à toutes et tous... Il fait un soleil radieux depuis hier à Bordeaux et dans la région... Dimanche fut un jour de fête familiale autour du patriarche de quatre-vingt quatorze ans (et demi) qui nous recevait, toujours bon pied bon oeil ! Certes comme toujours dans ces moments-là, les absents-et ils sont de plus en plus nombreux, parents disparus, enfants ou amis éloignés, dispersés... Mais nous étions réunis, avec notamment mes deux filles et notre petite-fille de cinq ans (et demi) , ravie d'une part de ses cadeaux (je vous épargne la litanie) mais je crois beaucoup d'avoir pu chanter avec un vrai micro et un vrai ampli car j' avais apporté un peu de matériel, étant donné que le fameux "Père Noël" m' avait offert une petite boîte magique du nom de "TC HELICON HARMONY SINGER" , merveille de technologie qui fait d'un chanteur amateur une star virtuelle de la pop musique en lui apportant voix supplémentaires, reverb etc... à condition de faire les bons accords de guitare pour engendrer les bonnes harmonies ! Maintenant, je peux dire que mes compagnons de chant chantent au moins aussi bien (ou mal) que moi, sans pouvoir leur faire de reproche... En tous cas, je me sens moins seul en répétant chez moi ! Et j' espère apprendre à doser intelligemment cet engin, sans abuser de ses bonnes volontés...
Ceci dit, j'ai eu aussi un très beau cadeau, sous la forme d'un SMS reçu d'un pays lointain,mais présent dans mon coeur en permanence, tout comme les anciens amis de "là-bas" éloignés ou hélas disparus... Cet ami, K..., ancien batteur de rock/pop/variétés dans les années 60 à 80, devenu religieux depuis, m' a adressé (comme déjà plusieurs fois auparavant) , ses souhaits de bonnes fêtes de Noël (une fête qui n'existe pas dans sa propre religion) et de bonne année... Très touché par ce message de paix, en ces temps de tensions (causée par de soi-disant religieux)- je me rends compte que l' amitié et la fraternité sont plus forts que le Mal, surtout lorsque le lien de la Musique nous a unis par son Amour Suprême ! 
Ces derniers jours, deux musiciens talentueux ont quité ce monde - Je les cite : le batteur Alphonse Mouzon (que j'ai dû voir avec Mc Laughlin ou Chick Corea dans les années soixante-dix, et le chanteur George Michael -que je n'appréciais pas spécialement mais à qui je reconnais un certain talent notamment dans sa reprise (de bon aloi) du fameux "AS" de Stevie Wonder, et que je me dois de remercier pour l'influence que sa chanson "CARELESS WHISPER"  a eu sur les ventes de saxophones dans les années quatre-vingt-dix grâce au riff lancinant qui revenait plusieurs fois dans ce hit mondial !

RIP les gars, vous avez rejoint tous vos frères par "l' Escalier du Paradis" !

ci-dessous le "boîtier miracle" :

PC277847



Posté par Richard SCOTTO à 11:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 décembre 2016

BERLIN CHAGRIN

Bonjour chers amis du blog "MUSIC LOVE SUPREME" et en particuliers amies et amis d' Allemagne... En cette période qui se devrait être de joie, de fête, de réconciliation, un acte de haine aveugle a frappé nos compatriotes européens comme j'aime à les appeler, maintenant que nous sommes si profondément alliés dans une amitié qui je l'espère durera toujours et effacera définitivement les dernières traces des vieilles blessures... Quand Berlin, Madrid ou Londres saignent, Paris, Bordeaux, Marseille, Lyon et tous vos amis pleurent et souffrent avec vous... Dès que j'ai appris cette horrible nouvelle, j' ai pensé à vous, mes compagnons de travail et mes amis, amies, clients, connus à Nauheim, Frankfurt, Kohln, Midtelstadt, Nuremberg ou même Paris quand vous me rendiez visite chez "Quintette Musique"... , n' est-ce-pas ,  Horst, Cornelia, Irmgard, Don, Karin, Bettina, Dirk, Frédérique, Ingrid, Joachim ... ? Oui, j' ai pensé à vous, j'ai même imaginé pendant une seconde,"et si l'un ou l'une d' entre eux étaient partis faire du tourisme dans leur belle capitale et visiter ce marché de Noël ??? " Et comme des millions de Français et sans doute aussi d'autres amis d' Europe nous suivons l' évolution, nous ressentons les dangers et nous souffrons tous ensemble... Mais la vie doit reprendre sa course et continuer... Nous qui aimons et vivons dans le merveilleux monde de la musique, avons l' avantage de pouvoir nous évader des turpitudes qui nous assaillent parfois, et de nous retrouver dans une communion fraternelle grâce à la Musique... Tout en vous écrivant, j' écoute un album du guitariste Mike Stern (que j'eus la joie de rencontrer et même l' honneur de poser mes doigts sur sa guitare-fétiche un soir de juin 1994 -première rencontre avec Mike Brecker que l'on entend sur deux titres de l' album, Bob Malach -un autre bon ami - figurant lui sur deux autres titres) Musique créative, envoûtante et joyeuse aussi, qui me réconforte et me donne encore plus l'envie de faire de la musique ( mon cadeau de Noël principal sera un processeur d' effets pour la voix et la guitare dont j'espère faire bon usage !)
Dans deux jours ce sera Noël, et même les non-chrétiens ou les non-croyants savent bien que c'est un jour spécial où même les plus terribles ennemis posent souvent leurs armes et peuvent même fraterniser comme ces soldats français et allemands pendant la première guerre mondiale... Ce jour-là nous allons tout faire pour le passer dans la joie, sans oublier que nombre de nos frères et soeurs sont dans la souffrance, et,  bien sûr, nous penserons à eux et espèrerons comme dans la chanson de Barbara que vous pourrez ré-écouter sur Youtube "que jamais ne revienne le temps du sang et de la haine, à Göttingen" ...

 BARBARA "Göttingen" - https://www.youtube.com/watch?v=t0sNy1xOhRc

Chers lecteurs, je vous souhaite une bonne fête de Noël et vous donne rendez-vous l' année prochaine !

Richard

Posté par Richard SCOTTO à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 décembre 2016

Bientôt 2017... "MUSIC LOVE SUPREME" ... DIX ANS DEJA...

Bonjour, dans quelques jours, Noël l' incontournable évènement de fin d 'année sera sans doute de nouveau à la fête... Anniversaire de la naissance d'un homme censé sauver le monde et lui apporter la paix pour tout le devenir de l'humanité je crois ? Apparemment ça n' a pas marché ou on nous a menti ? Mais là n'est pas le sujet... Faisons une trêve comme ce fut l' usage même dans les pires moments de guerre et faisons un ou plusieurs rêves... J' aurais tant de souvenirs de ces fêtes de jadis, mais je crois que nous en avons tous et plus beaux les uns que les autres... Notre premier "Meccano", notre premier train électrique, notre première guitare ou clarinette et même pourquoi pas une première histoire d'amour enfantine au cours d' un réveillon ? 
Dans quelques jours l' année 2017 commencera... Et il y aura DIX ANS que j' ai commencé ce blog, toujours suivi par des fidèles et de nouveaux lecteurs... Jugez-en :  les statistiques 2016 font état de 7000 pages lues par 4069 lecteurs dont 90% de nouveaux... La consultation des 9 autres années montrent une certaine baisse et c'est normal... Nouveaux réseaux sociaux, lassitude des lecteurs, auteur vieillissant -eh oui- : en 17 je passerai les 71 ! Deux chiffres qui auront souvent marqué ma vie...Pourquoi avoir commencé ce blog en Février 2007 ? Très simple : en ce début d'année, mon magasin "QUINTETTE MUSIQUE " (le rêve de ma jeunesse devenu réalité, ma seule "oeuvre " imaginée, conçue, réalisée, portée à bout de bras souvent), arrive de toute évidence en fin de vie... Depuis trois ans, depuis la dernière visite de Michael Brecker au lendemain de son fabuleux concert au Parc Floral avec son groupe- "QUINDECTET"-nous sommes au début Juin 2004- une sorte de vide s' est créé... Un cambriolage fin Février m'a amputé de 80% de mon stock et les assurances n'ont couvert que le tiers du sinistre - Financièrement je suis exsangue, ma banque me refuse toute aide, les fournisseurs ne me font plus confiance et seul un ami, fidèle client, me propose un prêt sans intérêt (que je lui rembourserai un an après environ) qui malheureusement ne représente que le quart de la somme dont j'ai besoin pour me renflouer... Pourtant je m'accroche et je remonte doucement la pente, grâce à la fidélité de nombre de mes clients-adeptes que je remercie encore ici... Quelques mois plus tard, mon père tombe gravement malade et je dois fermer plusieurs semaines pour le rejoindre à Bordeaux  -  Nous rouvrons en septembre et le 10 Octobre l' hôpital de Bordeaux m' appelle... Mon père est mort dans la nuit... Retour express à Bordeaux, organisation des obsèques etc... La vie reprend, mais le ressort a cassé... Il y a de bons moments néanmoins, et je continue à travailler avec l'espoir que je pourrai repasser le relais à un successeur ... Et j'ai mes fidèles clients étrangers, clarinettistes surtout classiques et saxophonistes de jazz notamment américains ( orchestre de Count Basie, d' Harry Connyck Junior etc...)...Mais d'autres signes négatifs attirent mon attention : Michael Brecker est atteint d'une grave maladie, j'ai un accident de moto ... Malgré ma jambe plâtrée six semaines, je pars travailler tous les jours en utilisant trois bus différents (impossible de prendre le métro ou la voiture)... Le soir, mon ami Francis Mandin a la gentillesse de me reconduire chez moi dans sa Porsche (quel dommage je ne peux apprécier le charme de cette magnifique voiture dans mon état , pour une fois que je pouvais rouler dans un engin pareil !) Quand il n'est pas disponible c'est parfois un de mes "fils spirituels" le très affable et convivial Valéry Laffont, représentant pour SML notamment les saxes "Yanagisawa", qui me ramène, et d'autres fois un taxi (luxe hors de prix pour moi)... Une fois déplâtré je peux adopter le vélo... J 'ai mis ma chère moto en vente -en accord avec la promesse faite à mon épouse quinze ans auparavant  : "au premier accident entraînant une hospitalisation, j' arrête la moto..."
Le vélo m' a été recommandé par le corps médical pour rééduquer ma cheville... Le temps passe et un soir de janvier le 13 je crois ou peut-être le 14, le téléphone sonne , vers vingt-trois heures... C 'est Hervé Martin qui vient d'apprendre de David Liebman que "Mike" vient de nous quitter et Dave  le charge de nous annoncer la nouvelle... Nous sommes nombreux a être bouleversés... Dans mon petit monde, les amis musiciens comme Eric Séva, luthiers comme David Barrault ou Marianne d' Ursin, anciens collaborateurs comme Dan Lévy ou Benjamin Queroy, etc , tous sont attristés et m' expriment leur chagrin , ils savent combien ce départ me touche... Pendant la maladie de l' artiste j'ai fait la connaissance -grâce à Francis Mandin- de Mino Cinelu (en tournée avec Michel Polnareff) qui a même eu la gentillesse de me proposer son appartement de New-York si je souhaitais rendre visite à Mike -un projet que j'avais car je voulais de surcroît me proposer à une tentative de grefffe de moelle osseuse - mais malheureusement financièrement et professionnellement irréalisable (impossible de fermer le magasin une dizaine de jours juste pour ce voyage )... Je ressens le décès de Mike comme le signe que je dois arrêter définitivement... C 'est là que je décide d'ouvrir le blog et de lui donner son titre en m'inspirant de l' oeuvre de John Coltrane , mentor et idéal musical de Brecker... Et sur le "bandeau" de façade, c'est la silhouette de Michael que l'on verra dès qu'on accèdera au blog -Voilà l' origine de ce blog qui aura donc dix ans dans quelques semaines - Depuis , la Seine et la Garonne ont rafraîchi les rives de Paris et de Bordeaux, le magasin a fermé repris hélas non par un confrère, mais par un serrurier... Ma vie a changé mais mon amour "suprême" de la musique ne m' a pas quitté... Après avoir été à l' origine à Paris d'un petit ensemble -(amateur) -chant/piano/basse/percus-harmo , j' ai rencontré, après une longue période de "passage à vide", un extraordianire pianiste qui après une carrière prolifique à Paris s' est installé en Bordelais - Cet artiste a consenti à former un duo piano-voix avec moi et nous répétons un petit spectacle que j' ai imaginé et qu'il a largement amélioré... Nous espérons pouvoir nous produire dans quelque temps ! Et je continue à assister aux concerts des gens que j'apprécie, comme vous pouvez en juger par les commentaires que je publie de temps à autre sur ce blog et sur FaceBook !
Je sais que j' ai été encore une fois long et mêrme peut-être dithyrambique, mais j' avais envie de partager en cette fin d'année, ces sentiments et ces souvenirs certes nostalgiques... Pourtant je suis plein d'espoir que l'année 2017 nous apportera un renouveau et peut-être même un nouveau départ pour notre pays, l' Europe et j' espère, le Monde... C 'est le voeu que je forme pour cette année à venir !
Bien à vous tous
Richard

 

Posté par Richard SCOTTO à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 décembre 2016

FRED COUDERC AU GRAND KIRK... L ' HOMMAGE !

20161216_222621

Le restaurant -club de Jazz désormais mythique de Bordeaux "LE CAILLOU"  accueillait jeudi et vendredi l' enfant du pays , le Testerin* Frédéric COUDERC, musicien incontournable de la scène Jazz Aquitaine, Parisienne et Européenne, également présent sur des scènes internationales, notamment lorsqu'il renforce de ses mutiples talents les équipes musicales qui sillonnent la planète pour y accompagner certaines "grandes " voix de notre chanson française ou grands noms du jazz et des musiques de cinéma... Multi instrumentiste, Fred l'est devenu à la fois par amour non seulement de LA musique, mais aussi DES musiques et des SONS...
Le saxophoniste s'autorise la "virtuosité flûtistique", mais aussi l'usage d'autres instruments à vent de familles "cousines" voire d' accessoires sonores comme appeaux divers, sirènes "Acmé" etc... Mais il est désormais un maître absolu des instruments "rares" comme "CONN-O-SAX" , ou "SAX CELLO" ou encore le très rare SAXOPHONE A COULISSE (!!!) fruit d'une union "contre-nature" entre saxo et trombone ! L 'usage de tels raretés pourrait presque confiner à une certaine "gadgétisation" si la musicalité et la sensibilité extrême de cet amoureux de la nature ne venait pas apporter son souffle magique au cours de ses prestations... Cette fois, en hommage au grand Roland Kirk (mais pas que, puisque nous avons été ravis par des thème du" Duke" ou encore d' Oscar Peterson) "Fred" nous brillamment démontré qu'on peut jouer de deux et même trois saxophones en même temps sans qu'aucune dissonnance ne viennent perturber notre ouïe, au contraire, l' harmonie des notes et des diverses sonorités émises sous les doigts experts de l'instrumentiste nous auront gratifiés d'une des plus belles soirées musicales de l' année ! Ce fut aussi pour moi une joie de retrouver un des fidèles piliers de mon magasin parisien "QUINTETTE MUSIQUE" et des ateliers de mes confrères Hervé Martin et David Barrault... Hommage fut rendu à notre regretté ami Philippe CONNORD, autre enfant du "Bassin", compagnon de nos soties musicales parisiennes, peintre talentueux et saxophoniste lui-même, qui nous a fait faux-bond récemment - A l' occasion de ce concert j'ai pu offrir à notre ami de nombreuses anches pour saxophone, restes des "temps de ma splendeur" - Ces anches d' époque, produites par le sympathique Albert GLOTIN , dans leurs emballages d'origine -boîtes jaunes- sont d'authentiques "collectors" dont je ne doute pas qu'il en fera bon usage !
J 'espère revoir le "saxophoniste-pinassayre** " -ne cherchez pas dans le dictionnaire , voyez l' explication en fin de texte - sur les bords du bassin d' Arcachon cet été et j' espère en concert régional ! Après tout la LGV va mettre Bordeaux à deux heures de Paris, moins de temps que pour aller dans certaines banlieues d 'Ile de France.
Vous pouvez apprécier les divers talents de Frédéric COUDERC principalement grâce aux deux derniers albums disponibles et son DVD "SAX STORIES" et régulièrement sur scène... Hommage aux excellents accompagnateurs qui ont offert un soutien magnifique : piano : Vincent BOURGEIX, contrebasse : Laurent Vanhée, batterie : Didier Ottaviani

Lexique : 
* Testerin : natif de la "TESTE DE BUCH" commune proche d' Arcachon qui jadis englobait une majeure partie du Bassin,                  y compris Aracachon, le Cap-Ferret etc... Aujourd'hui elle couvre encore la célébre DUNE DU PYLA les plages                              avoisinantes (Petit-Nice, La Lagune etc...)
             ** Pinassayre : (prononcez : "pinassaïre" ) : navigant à bord d'une "Pinasse " à voile, bateau traditionnel du Bassin d'                  Arcachon - L 'été, des compétitions ont lieu sur le Bassin, chaque commune ayant sa propre "pinassotte à voile" aux                    couleurs de son club ou de sa ville - Fred est un hardi marin sur "LA TESTERINE" !  Le port de La Teste vient d' être                      rénové et ré-aménagé pour en faire le plus beau refuge de pinasses de tout le Bassin !

Posté par Richard SCOTTO à 14:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

OUVERTURE DE LA NOUVELLE GALERIE DE PHOTOS D ART DE STEPHANE SCOTTO A LA HUME (près Arcachon)

Jeudi dernier, mon fils aîné inaugurait sa nouvelle gaerie de photos sise à la Hume (commune de Gujan-Mestras, près d' Arcachon) - 
De nombreux fidèles et adeptes du travail du photographe étaient présents, ainsi que des personnalités locales dont Marie-Hélène Des Egaulx, sénatrice-maire de Gujan... Les magnifiques photos en grand format y sont exposées et disponibles, ainsi que les livres publiés par Stéphane - Ci-après un lien d'information :

http://stephanescotto.unblog.fr/ 

Amoureux du Bassin d' Arcachon , ce lieu vous est dédié !        

Posté par Richard SCOTTO à 14:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 décembre 2016

UN HEROS DE NOTRE JEUNESSE A CENT ANS AUJOURD' HUI: KIRK DOUGLAS, "LE SURVIVANT"

Bonjour toutes et tous ! Grand soleil ce matin comme hier et avant-hier , sur Bordeaux... Pour l'instant, aucune restriction de circulation pour pollution annoncée- Il faut dire qu'entre le réseau de trams remarquable, celui des pistes cyclables qui font des Bordelais et Bordelaises des "centaures" et des "amazones" intrépides, et le coeur de ville entièrement piétonnier, et maintenant une rocade (l' équivalent du périphérique de Paris) élargie, sur laquelle on ne connaît de gros ralentissements que les veilles de vacances et aux heures de pointe matin et soir -et encore- , l' émission des gaz et particules toxiques est relativement faible - En plus la mer (que dis-je ! l' OCEAN !)  n'est pas si loin... C 'est en contemplant des toits ensoleillés que j' écris ce texte en hommage à l' acteur fétiche de ma jeunesse, l' indestructible KIRK DOUGLAS, héros mythique de la liberté (Spartacus, Seuls sont les Indomptés, L' Homme qui n' a pas d' étoile etc...) Magnifique marin aux côtés du héros des "VINGT MILLE LIEUES...", cow-boy ou soldat légendaire, Kirk a eu le bon goût d' épouser une femme venue de notre continent, d'apprécier notre civilisation et nos produits, et de nous donner un fils très talentueux !
Une vie bien remplie - Dernièrement il a utilisé sa notoriété pour mettre en garde ses compatriotes des risques d'une élection hasardeuse... Il n' a pas été entendu... L' Histoire jugera... L 'année dernière il a fait un don de QUINZE MILLIONS DE DOLLARS à la recherche contre la maladie d' Alzheimer ...
Autre héros de notre jeunesse et de toute notre vie d' ailleurs, JOHN LENNON, assassiné un 8 décembre, parti vraiment trop tôt... Je suis sûr qu'il manque à des millions de gens... 
Nous avons aussi failli perdre un autre artiste d'immense talent, notre compatriote MICHEL POLNAREFF, qui venait de nous éblouir , non pas par "son anatomie" - comme dans la première chanson qui ouvre le show: "Je suis un homme" -, mais par son talent vocal, instrumental et créatif de visuels superbes qui illustrent chaque chanson ( je pense notamment à "Qui a tué Grand-Maman", ou le "Bal des Laze") - C 'est le surlendemain de ce concert bordelais que "l' Amiral" a failli sombrer... Souhaitons-lui un solide rétablissement et un retour non loin de la terre de sa naissance pour inaugurer (on peut toujours rêver) la nouvelle salle de concert qui va surgir sur la rive droite de Bordeaux très bientôt...

Enfin, un vrai "HEROS" lui, fait l'objet du dernier film sorti avec TOM HANKS (encore un acteur parm mes favoris), c' est ce fameux pilote qui réussit l' exploit de poser son avion sur l'eau et de sauver tous ses passagers sans quasiment une égratignure...
J' ignorais que sa hiérarchie avait contesté sa décision de se poser sur le fleuve au lieu d'essayer d'atteindre l' aéroport ?
Au mieux il se serait peut être écrasé et enflammé soit sur des immeubles ou sur une autoroute surchargée de voitures en les écoutant ? J 'irai voir le film, d' une part parce que j' avais déjà écrit un édito sur ce pilote lors de l' exploit (que j' avais intitulé "Le Sage -Obama-, le Saint -Michael Brecker- et le Héros - Chesley "SULLY" Sullenberger, pilote du Boeing-), et d'autre part pour apprécier une fois encore le talent de Tom Hanks !

En souvenir de John Lennon, écoutons son hommage à "la" femme  : "WOMAN" une de mes chansons préférées...

https://www.youtube.com/watch?v=h33_K5Orxg4

Bonne journée...Bon Week-end...

Posté par Richard SCOTTO à 09:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 novembre 2016

CONSIDERATIONS PHILOSOPHIQUES ET JAZZISTIQUES MAIS PAS SEULEMENT

Bonjour... Bordeaux resplendit sous le soleil, malgré la déception des Bordelais (mais pas que) qui ont vu leur maire et candidat préféré n' obtenir qu'un tiers des voix des votants dans tout le pays (par contre 75 à 80% dans les bureaux de la Métropole Bordelaise)...Mais là n 'est pas le sujet et dans le fond, je me demande si les "régionaux" ne se réjouissent pas de voir le retour du "meilleur candidat" à son poste de maire d'une ville complètement transformée, rajeunie , en plein devenir... Musicalement les activités, concerts etc ne manquent pas, une vraie pépinière de talents divers... Et pour les "anciens" comme moi, la possibilité de voir et d'entendre dans des salles "à taille humaine" ceux qui les firent rêver en fin d'adolescence et ce soir même Michel Polnareff - Eh oui, "l' Amiral" a débarqué au Port de la Lune et nous serons du voyage... - Tel Sysiphe, je remets perpétuellement de l'ordre dans mes affaires et voici que je retrouve ce vieil agenda (si j' allais à un concert de William Sheller j' aurais dit ce "vieux carnet à spirale"...) que j' avais en 77 au Festival de Nice-Cimiez et dont les pages de garde ont recueilli des signatures de nombreux prestigieux musiciens présents !
Certains noms me sont illisibles désormais et je les ai même oubliés...Mais la plupart nous parlent et évoquent de grandes joies musicales, jugez-en :

Bud Johnson
Eddy Clearwater
Buddy Tate
Fred Kohlman
Illinois Jacquet (qui écrit "a very good horn" après avoir essayé dans ma chambre d' hôtel un sax "Buffet" en compagnie de Guy Laffite)

Hank Crawford (sax notamment chez Ray Charles, puis avec Clapton)
Marcel Zanini (qui écrit "meilleure clarinette" après le test d'une "Prestige" Buffet Crampon )

sur la deuxième page:

Danny Turner (alto chez Basie écrit : "all the best!"
Chico Freeman
Bob Wilber ("Best wishes")
Kenny Davern ( "Merci pour l' gesture d' generosite, Best always" )
Wallace Davenport (indique la date : July 12 1977)
Rudy Rutherford
Arnett Cobb ( "to Richard, Best of everything, always 7/12/77
Zoot Simms
Cab Calloway 
Joe Venuti ( violon-alto)


Certaines dédicaces ne sont pas lisibles, peut-être reconnaîtrez-vous les noms manquants sur les scan des deux pages ci-après



Numérisation_20161130 (3)

Numérisation_20161130


Nous avons croisé pas mal d'autres artistes à ce festival-là, notamment Dizzy Gillespie, Bobby Plater, Eddy Daniels, Bucky Pizzarelli, Benny Carter, Clarence "Gatemouth" Brown, Gerry Mulligan... A l 'époque mon collègue Richard Probst et moi avions un stand mobile, le matin jusqu'à 16h dans le hall de l' hôtel où logeaient la plupart des musiciens (Mercure je crois) et nous déménagions l' après midi sur la pelouse de Cimiez, au coeur du Festival - Heureuse et insouciante époque !


Quarante années ou presque ont passé... La plupart de ces personnes nous ont quitté, mais le jazz reste toujours vivant et une pépinière de talents - Ce soir j' espère voir sur la scène Mino Cinelu qui était de la dernière tournée Polnareff et qui fut le percussionniste de Miles Davis -excusez du peu!- 

Le show continue ! 

 

Posté par Richard SCOTTO à 15:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2016

UN POETE NOUS A QUITTE...

Mauvaise nouvelle ce matin au réveil, l' immense Leonard Cohen s' est envolé... "Quand il est mort le poète..." nous chantait Bécaud, nous, nous allons lui dire " Il n' y a pas de façon de se dire adieu " n' est-ce-pas ? 
So long, dear Leonard, we 're goin' to miss you, but one day, we'll sing together "Alleluia" again...

Leonard et Judy "Blue Eyes" Collins chantent en duo


https://www.youtube.com/watch?v=IVJImYNGqwk

 

 

Posté par Richard SCOTTO à 12:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2016

JAZZ AU "MOLLY MALONE" -Bordeaux-Trio Schmidt/Saint-Guirons/Ottaviani

 

      (photo Philippe Desmond)

Très bon concert, indeed ! le trio SCHMIDT / SAINT-GUIRONS / OTTAVIANI a triomphé du brouhaha ambiant du pub en imposant les magnifiques riffs du ténor , les volutes de l' alto et l' étonnant mélange baryton/ténor que Guillaume mettait en vibrations à tour de rôle, les deux instruments supportés par sa robuste constitution ! Impressionnant , le cousin... Les deux autres comparses produisant une base rythmique d'enfer, avec des soli mémorables d' Hervé à l' orgue "Hammond Style" et une frappe précise et puissante de Didier, propre à booster le trio et à calmer les discussions parfois trop animées de certains spectateurs qui me semblaient peu respectueux de l' art musical... Le groupe nous gratifie en fin de programme d'une ravissante mélodie-composition de Guillaume, dédiée à sa (ravissante elle aussi) compagne, présente à notre table, et à deux de leurs enfants qui mettaient à profit leurs vacances scolaires ! ... Belle soirée musicale, amicale et familiale, sur laquelle a plané quelques instants l'ombre d'un certain "Michael" -Mike pour les fans et les intimes- que nous évoquâmes avec Guillaume en se remémorant un moment de rencontre parmi d'autres avec "l' extra-terrestre du saxophone" parti rejoindre ses pairs en 2007...

Posté par Richard SCOTTO à 09:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2016

PINK MARTINI...LA JOIE DE VIVRE EN MUSIQUE !

20161018_205108

Bonjour ! Lendemain de fête... On aurait envie de chanter "Manha de Carnaval"... Après le concert superbe des "Hermanas Caronni" (voir edito précédent), un nouveau bonheur musical avec "PINK MARTINI" ... Certains ne connaissent pas le nom du groupe, mais tout le monde a entendu "Je ne veux pas travailler, je ne veux pas déjeuner..." avec le délicieux accent américain de leur formidable chanteuse China Forbes !
Le groupe de Portland (Oregon) composé de onze musiciens se produisait au Pin Galant de Mérignac -une de nos plus belles salles- mardi soir - La billettterie annonçant que tout été "sold out" j' ai tenté ma chance au guichet (comme auparavant plusieurs fois, la veille même, et quel ne fut pas ma surprise de profiter d' un désistement, et donc de deux billets bien placés au centre de la salle, toutefois un peu loin, d'où la qualité médiocre de mes photos...
Vous irez sur YouTube écouter ces talents extraordinairement variés, joyeux et dansants (ils ont invités le public à envahir la scène déjà bien encombrée avec leurs instruments : piano à queue, deux (trois même) guitares, une contrebasse, une batterie, un jeu de congas, un autre de "timbalès", un autre de percus "diverses" ("bombo", bongoes,etc.) un trombone, une trompette et son grand frère bugle et...le "guiro" d'un des chanteurs principaux !
Autant vous dire, un pur régal, on sort d'un tel concert tout émoustillé, après ces rythmes "afro-cubains" (jadis on disait "orchestre de TYPIQUE" ) et quels talents, autant les voix que les riffs de guitares, cuivres et les rythmes endiablés ! En plus la soixantaine de personnes qui ont rejoint la scène pendant le dernier quart d' heure, sautant dansant, faisant "la chenille" A LA DEMANDE DU CHEF D'ORCHESTRE, ravi de filmer le bal pour son compte instagram !
C 'était leur ultime concert après l' Olympia, Nantes et bien d'autres villes européennes je présume - A voir absolument en concert, sinon au moins en DVD !!!
Ci-après : vers la fin, avec le public sur la scène !

20161018_212542

 

Posté par Richard SCOTTO à 11:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 octobre 2016

Jacques Pailhès, talentueux pianiste...

Nous avons beaucoup de chance à Bordeaux... Creuset de musiciens talentueux, le sud-ouest attire de plus en plus des artistes chevronnés qui viennent y exercer leurs talents loin du bruit et de la fureur de la capitale... Ainsi, Jacques Pailhès, pianiste éminent, qui, après une carrière exemplaire qui l' a amené à accompagner d' excellents artistes comme Anna Prucnal, Catherine Ribeiro, Christiane et Michel Legrand, le duo Merkès/Merval, Leny Escudero,etc., tout en assurant la direction de l' orchestre des "Folies Bergère" et en enseignant au sein du conservatoire d' Etampes entre autres, poursuit désormais ses aventures musicales en mettant son magnifique talent au service d' amoureux de la musique Aquitains !
Le lien ci-après vous conduira dans l' univers musical de Jacques, et vous pourrez y apprécier ses propres compositions grâce à la magie de "YouTube"...

Suivez le magicien...

https://www.youtube.com/playlist?list=PLVPbRl-eG75b_idpz-9Z7OJcyjNTYo1bZ

Richard

NB je vous parlerai bientôt de mes retrouvailles avec le flûtiste Denis BARBIER, retrouvé ce jour après une "rupture" de plusieurs années !

Posté par Richard SCOTTO à 14:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2016

LAS HERMANAS CARONNI...DEUX TALENTS EXCEPTIONNELS

 

Numérisation_20161017

Bonjour chers amis de la musique! 

Découverte superbe hier soir en l' église de Fourques-sur-Garonne près de Marmande.
Dans le cadre de leur Festival "JAZZ ET GARONNE" les "Z'ARTS DE GARONNE" représentés en l' occurrence par leur directeur artistique , l' extrêmement talentueux Eric Séva et sa charmante compagne Myriam, avaient invité pour le dernier concert du Festival un duo d' exception, deux artistes uniques et exceptionnelles, les soeurs Gianna et Laura CARONNI, chanteuses, clarinettiste et violoncelliste d'un niveau artistique magnifique ! Très originales dans leurs choix musicaux, leurs compositions, l' harmonie de leur deux voix ( j' ai eu envie de dire les "Simon et Garfunkel féminines" -et Argentines de surcroît...)
Car ce duo qui a adopté notre région (elles vivent à Bègles, commune jouxtant Bordeaux), sont originaires de la patrie du tango et de la "milonga", de Rosario précisément, mais sont passées par Buenos Aires où elles ont rencontré et travaillé avec certains de mes amis lointains comme Martin Tow (ex-clarinette solo du Teatro Colon), ou Maestro Froggioni (professeur de clarinette au conservatoire) ou encore Mariano Rey (nouveau soliste du "Colon") - C 'est d' ailleurs Martin Tow -par ailleurs agent des grandes marques françaises Buffet et Selmer - qui a fourni sa clarinette fétiche à Gianna (une "Buffet" qui fort probablement est passée par mes mains à Paris avant de rejoindre sa destinataire !) - Gianna-qui a étudié à son arrivée ici avec Richard Rimbert- joue admirablement de la clarinette mais aussi de la clarinette basse (une "Selmer" en l' occurrence) -Laura joue sur un superbe violoncelle de lutherie française qu'elle utilise aussi comme une sorte de contrebasse, avec une dextérité remarquable pour créer des "boucles sonores" enregistrées sur lesquelles elle rajoute des accompagnements très originaux, à l' archet ou en "pizzicati", tout en chantant en duo...
Une version de la chanson de Brassens "je m'suis fait tout p'tit devant une poupée" traitée de façon extrêmement originale et moderne, vient illustrer encore cet amour profond que les jeunes femmes vouent à notre pays et notre culture artistique ! Un hommage à Jim Morrison (le regretté chanteur des "Doors") figure également au programme.
Autant vous dire que mon épouse, moi-même et nos huit amis que j'avais entraîné dans cette soirée, avons été "bluffés" et absolument charmés par ce duo dont j'ai acheté immédiatement le disque - L' église était pleine à craquer d'un public enthousiaste, subjugué même ! En plus, le son était PARFAIT... Une sono parfaitement réglée restituait non seulement la fraîcheur des voix mais aussi les nuances des instruments (quand on sait la difficulté à amplifier en particulier les clarinettes et clarinettes basses !) - L 'enregistrement du CD (réalisé dans l' excellent studio Berduquet près de Bordeaux) est lui aussi remarquable...

Bref, un moment musical inoubliable que je vous recommande de vivre dès que ce duo sera programmé dans votre région ! Il existe je crois deux CD des "Hermanas Caronni" , je vous les conseille !

En arrivant sur-place, j'ai eu a joie de revoir Bernard Séva, père de mes amis Eric et Stéphane (qui poursuit avec succès sa carrière de crooner/washboarder) toujours aussi passionné de musique et en activité (Big Band , orchestre de bal et variétés en Seine et Marne), à plus de soixante-quinze ans ! Music will keep us forever young, definitely !

Posté par Richard SCOTTO à 23:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2016

BOB DYLAN auteur-compositeur-interprète ou ROBERT ZIMMERMANN prix Nobel ?

DYLAN prix Nobel de littérature ?

Pourquoi pas... Certes, Bob n' est pas à proprement parler un écrivain -comme Hemingway,  Hugo ou Camus par ex.- pas plus qu'un grand musicien, ni même un grand chanteur (loin s'en faut) , mais son oeuvre , ses musiques, ses écrits, son influence mondiale sur la composition, l' écriture de poèmes musicaux, le sens profond de ses textes, ses prises de positions humanitaires etc... bref, son influence grâce à son oeuvre sur plusieurs générations sont telles que j' approuve parfaitement ce choix du jury... En ce qui me concerne, je ne saurais passer une soirée à chanter sans une ou deux chansons de Dylan dont certaines sont presque aussi emblématiques que "Yesterday" ou "La vie en Rose" -pourquoi pas -(je choisis à dessein deux chansons mondialement connues) Mais "Blowin' ", "Don't think twice" ou "Tambourine Man" ne sont elles pas des oeuvres magnifiques, n'en déplaise à ceux qui n' apprécieraient pas ces chansons, soit parcequ'elles sont des compositions "simplistes" avec trois ou quatre accords "répétitifs" ou plus simplement parcequ'ils ne sont pas touchés par le sens poétique de certaines paroles, ou même qu'ils n'aiment pas la voix de l' auteur-interprète... Qu'ils écoutent d'autres versions comme par exemple "Peter Paul and Mary  " dans les années 63 ou Harrison dans " If not for you" etc...
"Dylan is Dylan" comme chantait le regretté Michel Delpech (et je rajouterai : et c'est indiscutable !)

Richard

Posté par Richard SCOTTO à 19:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 octobre 2016

ON N ' EST PAS SERIEUX QUAND ON A...(1) 7 (0) ANS...

Bonsoir chers lecteurs (trices)... Un bel été de passé... Au terme duquel, un certain jour de Septembre, je dois me rendre à l' évidence !
La première des deux bougies qui va orner mon gâteau d'anniversaire, c 'est bien un ..."7" suivi du "Zéro" -Dans le fond, ce "zéro" là attenue bien l'autrechiffre... Et à partir de l'an prochain je reviendrai vraiment sur mes 17, puis mes 27, 37 etc... Donc tout va bien... Et puis, je me sens en forme, avec mes activités musicales, mon vélo, mes randonnées avec mes amis - récemment dans la région de Rosès, Cadaquès, Cap Creus ... Une semaine inoubliable ! Et puis, au retour, nous avons fait une petite fête familiale qui m' a donné l' occasion d' apprécier les talents (futurs) de ma petite Anna...(5 ans) Du coup, j'ai présenté un numéro "clownesque" -jugez-en par la video de quelques secondes (qui sera en ligne bientôt)- La qualité musicale laisant à  désirer (guitare non accordée, paroles approximatives...) mais la petite mise en scène va vous amuser -j' espère- Mais c 'est vrai, on peut ne pas être sérieux, même à ...7... ans !
A Bientôt
Richard

ANNIV_70_ANNA_2                                                                      ANNA ET SON UKULELE...

 

 

                                        la video " Délire guitaristique "   sera mise en ligne prochainement !

Posté par Richard SCOTTO à 21:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2016

UNE SOIREE ARCACHONNAISE AVEC MARK BRENNER ET FRANCIS CABREL

Mercredi soir, Arcachon, Velodrome, Soleil couchant... Mark Brenner assure avec son charme et professionalisme habituel la première partie de Cabrel... Formation avec une charmante flûtiste/saxophoniste/Chanteuse... Bon succès mais méritait mieux encore...Il est vrai que le plus Arcachonnais des bientôt ex-citoyens de sa très gracieuse majesté britannique (il a fait sa demande de naturalisation française après le piteux résultat du "brexit") chante dans sa langue natale et le public de "Francis" est plutôt très "chanson française" ...
Le soleil se couche et l' enfant d' Astaffort apparaît, seul, équipé de sa superbe guitare "CHEVAL" un extraordinaire luthier français -eh oui- et tel le troubadour dylanesque qu'il est, nous gratifie de deux premières chansons, dont "Murs de poussière" une de mes préférées... Puis les sept musiciens dont trois choristes féminines se joignent à lui... Une toute nouvelle équipe, sans Denys Lable, sans Paga, sans le sax de Michel Gaucher... Je ne connais personne mais ce sont des "bons" -évidemment- Le fils spirituel de Dylan, Neil Young, James Taylor mais aussi de Brassens et quelques autres de la même veine nous ravit, avec simplicité, fait chanter le public et accepte un rappel de deux ou trois chansons...En tout deux bonnes heures qui ont passé magiquement... Comme l'une des dernières était la "Dame de Haute Savoie", j' écoute ce matin le dernier album de Buddy Guy, bluesman sublime que "Francis" doit bien apprécier aussi !
Une belle journée se prépare, je vais vérifier l' accord de ma guitare !

Posté par Richard SCOTTO à 19:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]